Le Doute : Ce Poison De L'Esprit !

Je n'aurais jamais assez d'une vie pour lire tous les ouvrages de développement personnel et y trouver ma clé ; temps que je douterai.

J'aurais beau participer à tous les stages de succès, jamais je n'avancerai temps que je douterai.

A quoi servirons les plans et les stratégies de succès, si je continue à douter ?

Le doute : ce poison de l'esprit, qui est tant re-douté.
Sa force ? Il n'a pas besoin d'être absorber, il est déjà en nous. Il est gravé sur le revers de chacune de nos pensées.

Si vous vous dites ca y est c'est décidé : "Je crée mon entreprise",
le doute vous dira "Oui et que ce passera-t-il si tu échouais ?".
Et vous, en bon humain vous lui répondez : "Je n'aurais plus d'argent,
je perdrai mon logement, je n'aurais plus de travail et je finirai par mendier !"...

Voilà le mal est fait, il a réussi à vous détourner sur ce que vous re-doutez. Au lieu de regarder votre route, vous avez focalisé sur votre doute. Il vous a fait regarder le mur dans lequel, tout droit vous irez.

Le doute est un processus normal. il nous aide à réfléchir, à penser à toutes les éventualités, au risques d'une action, au pour et au contre d'une décision. Bien sûr il nous rappelle les expériences du passé mais il nous reste le choix d'approfondir nos pensées. Nous avons le pouvoir sur nos pensées, apprenez donc à les gérer.

Pour vaincre le doute :
1) Acceptez-le, accueillez-le et ne cherchez pas à le combattre, car n'oubliez pas : il fait partie de vous, ... il est vous !

2) Après avoir accepté (sincèrement) les conséquences d'un échecs et ce n'est pas ce qu'il y a de plus facile, imaginez les conséquences d'une réussite. Que ce passerait-t-il si vous réussissiez ? - "J'aurais plus
d'argent, je pourrais encore mieux apprécier ma liberté, j'aurais une plus grande estime de moi, etc..."

2) AGISSEZ - c'est le meilleur remède contre le doute ; l'action.
C'est en agissant que vous saurez si vous vous trompez. C'est en agissant que découvrirez de nouvelles opportunités, de nouveaux alliés.

Imaginez que vous conduisez sur une route de campagne en pleine nuit. Vos phares n'éclairant pas à plus de 30 mètres allez-vous vous arrêter et attendre le soleil se lever ? ... Voilà pourquoi certains réussissent et d'autres échouent. Audiard à écrit "Un intellectuel assis ira toujours moins loin qu'un imbécile qui marche !" - Je confirme !

3) Dernière étape : vérifiez puis ré-AGISSEZ ou ré-AJUSTEZ !

Aucun commentaire: