Le Doute Ce Poison De L'Esprit (Vidéo)

Pouquoi Des Pensées Négatives Plutôt Que Positives ?

Peu importe qui vous êtes, peu importe ce en quoi vous croyez, peu importe votre histoire, si vous êtes arrivé jusqu'ici c'est que probablement vous recherchez, consciemment ou non, une meilleure qualité de vie. Peut-être n’êtes-vous pas heureux dans votre travail et vous ne savez pas encore comment vous en sortir. Ou alors vos relations battent de l'aile et vous voulez-absolument y faire quelque-chose. Peut être même que vous ne savez plus où vous en êtes vraiment et que vous cherchez juste un quelque-chose qui pourrait vous aider... mais vous ne savez pas exactement quoi ... pour l'instant.
Dans tous les cas, si vous êtes ici, en train de m'écouter ou de me lire attentivement, c'est que votre qualité de vie n'est pas à la hauteur de vos attentes.

Mais comment savez-vous que vous n'êtes pas satisfait de votre qualité de vie ? Je ne sais pas exactement ce que vous allez répondre, mais je sais que si l'on m'avait posé cette question il y a quelques années j'aurais dit : "Ben c'est parce-que je n'ai pas ce que je veux !". Et là pour définir exactement ce que je veux, il m'aurait fallu un énorme effort de concentration pour, peut-être, trouver une réponse approximative. En réalité, comme la majorité des gens, vous savez exactement ce qui dérange votre vie, vous savez exactement ce qui ne vas pas, vous pourriez, si je vous le demandais, me décrire jusqu'au moindre détail tout  ce que vous ne voulez-plus voir, tout ce que vous ne voulez-plus vivre, tout ce que vous aimeriez effacer de votre existence ... N'est-ce pas exacte ?!

En répondant oui, dans votre for intérieur, vous venez de résoudre votre premier problème... Dans tout problème se trouve le germe d'une solution. En fait vous avez juste une fâcheuse tendance à vous focaliser sur ce que vous ne voulez pas ; vous avez pris la mauvaise habitude de concentrer toute votre attention sur ce qui vous fait peur. C'est ce qui se passe lorsqu'on ne cultive pas le jardin de son esprit, lorsqu'on ne veut pas faire l'effort de planter des pensées positives. C'est une loi de la nature, quand on laisse son jardin à l'abandon il est très vite envahi par les mauvaises herbes... La Nature a horreur du vide.

Mais pourquoi l'Homme a t-il plutôt tendance à avoir des pensées négatives que positives ?
Ce n'est pas une tendance naturelle c'est une habitude qui a été entretenue par notre environnement depuis le plus jeune âge. Je suis persuadé, et cette idée n'engage que moi, que cette propension à avoir des pensées d'auto-sabotages est corrélée à une certaine peur du rejet. Partant du postulat, que la peur du rejet est une émotion engrammée dans chaque Homme depuis le jour de sa naissance (Un accouchement n'est-il  pas le premier rejet d'un Homme en même temps que la première souffrance ?), ne pas entretenir cette peur nous rendrait différent des autres et donc éprouverions le rejet de la communauté.

Que ce passerait-t-il maintenant si vous vous mettiez subitement à penser différemment, à vous focaliser uniquement sur les choses que vous aimeriez voir, ressentir, et vivre. Prenez-une ou deux bonnes respirations, ... maintenant !, ... et prenez le temps de relâcher tous vos muscles ...  un par un, ... tout en vous détendant de plus en plus complètement ... à l'intérieur de vous même. Maintenant fermez les yeux et imaginez que vous avez le désire de partir en vacances dans un pays lointain que vous ne connaissez pas encore. Construisez une image mentale de vos vacances de rêve. Est-ce-un lieu où il fait froid ou plutôt un lieu où il fait chaud ? ... Est-ce à la mer ou bien à la montagne ? ... Faites-vous, dans votre tête une carte postale de cette destination, de votre destination tout en respirant calmement... Maintenant répondez intérieurement à ces questions : Que voyez-vous quand vous pensez à cet endroit ? ...  Qu'entendez-vous ?...  Que ressentez vous ?...  Quels vêtements portez-vous ? ... êtes-vous seuls ou êtes vous accompagnés ? Prenez-le temps de construire le cliché mental de cette vision panoramique, qui sera votre prochaine destination....

Ouvrez-les yeux... Que venez-vous de faire ? ... Vous venez de créer une pensée à effets positifs !... Qu'a déclenché en vous cette image ? Vous êtes vous senti heureux ou heureuse ? Avez-vous ressenti cette bouffée d'air pur pénétrer vos poumons . Quel type d'énergie avez-vous ressenti ?... Était-ce euphorisant, dynamisant ou plutôt vivifiant ?... Pourriez-vous dire que vous avez ressenti du bonheur ? Vous êtes-vous senti vivants ?...

La plupart des personnes qui vivent cette expérience ont ressenti des choses très positives, voire tout à fait nouvelles pour certaines.

C'était une démonstration de la puissance de votre esprit. Votre pouvoir de penser. Et plus vos pensées seront claire et plus elles génèreront en vous des énergies puissantes, bonnes ou mauvaise ; cela ne tiendra qu'à vous .

Repensez maintenant à une situation passée de votre vie qui vous a fait souffrir plus ou moins fortement. Est-ce agréable ? Bien sûr que non ! C'est également une énergie qui traverse tout votre Être, sauf que celle-ci est destructrice. Savez-vous que la majorité des personnes qui pensent avoir une vie malheureuse, baignent et rayonnent de cette énergie dévastatrice 24 heures sur 24 et les 365 jours de l'année. A votre avis, qu'arrive-t-il aux personnes qui pensent fermement avoir une vie malheureuse ?... Ils ont une réelle vie malheureuse. Conserver cette énergie émotionnelle négative vous conduira à la vivre dans la réalité. C'est ce que certains appellent la loi d'attraction. Vous attirerez les mêmes personnes que vous, et elles seront attirées par vous. Vous aurez les mêmes valeurs, serez d'accord sur les mêmes décisions, aurez les mêmes projets et pleurerez les mêmes échecs. Vous trouverez même une certaine sécurité à vivre parmi cette communauté, vous ferez, tout ce qui est en votre pouvoir pour ne jamais être rejeté par un groupe de gens qui ont tant de points en communs avec les vôtres : vivre dans un confort éphémère et illusoire.

Ressentir une énergie négative, vous donne-t-il envie de croquer la vie à pleines dents ? Vous pensez que cela vous donne envie de sortir de chez vous pour faire de nouvelles rencontres ? Pensez-vous que cela vous stimule pour vous fixer des buts ambitieux ? NON ! Cela vous donne tout juste assez de force pour écrire quelques lignes sur un forum où toutes les personnes qui pensent comme vous se retrouvent. Et de quoi parlent des gens malheureux qui se retrouvent au même endroit et au même moments.. De malheurs, d'échecs, de conflits, de peurs. Vous vous aidez mutuellement à construire plus clairement le désastre de votre vie. En fait la nature nous a donné deux options de vie... Avancer ou s'arrêter. S'arrêter dans un environnement en perpétuel mouvement c'est amorcer un processus de fin de vie autrement dit la MORT.

Rappelez-vous que c'est vous qui décidez, c'est vous qui avez le POUVOIR de choisir ce sur quoi vous voulez focaliser votre attention, ce sur quoi vous voulez construire du bonheur, ressentir de l'amour ; c'est une énergie extrêmement féconde et inépuisable. Ce n'est plus le cerveau qui dirige et construit une stratégie "raisonnée" sans aucune âme, mais c'est le cœur qui guidera vos yeux pour trouver à l'extérieur ce que vous sentez à l'intérieur.

Croyez en votre guide, croyez en votre cœur, c'est lui votre machine à bonheur.

Le bonheur, une trajectoire ou une destination ?

Le texte que vous allez lire est un message que j'ai reçu ce matin d'un ami. Je le partage avec vous...

On se persuade souvent soi-même que la vie sera meilleure après s'être marié, après avoir eu un enfant
et ensuite après en avoir eu un autre....

Plus tard, on se sent frustré parce que nos enfants ne sont pas encore assez grands et on pense que l'on
sera mieux quand ils le seront.

On est alors convaincu que l'on sera plus heureux quand ils auront passé cette étape.
On se dit que notre vie sera complète quand les choses iront mieux pour notre conjoint, quand
on possédera une plus belle voiture ou une plus grande maison, quand on pourra partir en vacances.

Quand on sera à la retraite ......

La vérité est qu'il n'y a pas de meilleur moment pour être heureux que le moment présent.
Si ce n'est pas maintenant, quand serait-ce ?

La vie sera toujours pleine de défis à atteindre et de projets à terminer.
Il est préférable de l'admettre et de décider d'être heureux maintenant qu'il est encore temps.

Pendant longtemps j'ai cru que ma vie allait enfin commencer, la Vrai Vie mais il y avait toujours un
obstacle sur le chemin, un problème qu'il fallait résoudre en premier, un thème non terminé,
un temps à passer, une dette à payer.

Et alors la vie allait commencer !!!!!!

Jusqu'à ce que je me rende compte que ces obstacles étaient justement ma vie.
Cette perspective m'a aidé à comprendre qu'il n'y a pas un chemin qui mène au bonheur.

Le bonheur est le chemin.

Ainsi passe chaque moment que nous avons et plus encore :
quand on partage ce moment avec quelqu'un de spécial, suffisamment spécial pour partager notre temps
et que l'on se rappelle que le temps n'attend pas.

Alors il faut arrêter d'attendre de terminer ses études, d'augmenter son salaire, de se marier, d'avoir des enfants
que ses enfants partent de la maison, ou simplement, le vendredi soir, le dimanche matin, le printemps, l'été, l'automne ou l'hiver, pour décider qu'il n'y a pas de meilleur moment que maintenant pour être heureux.

LE BONHEUR EST UNE TRAJECTOIRE ET NON UNE DESTINATION !

Il n'en faut pas beaucoup pour être heureux.
Il suffit juste d'apprécier chaque petit moment et de le sacrer comme l'un des meilleurs moments de sa vie.

Auteur inconnu

La Réussite C'est Quoi Pour Vous ?

Quelle définition donne le dictionnaire ? quand je demande la définition du mot réussite sur internet j'obtiens : succès - issue heureuse.... d'accord ce n'est pas très explicite voyons à succès.... le dico me dit réussite = résultat heureux. Si pour vous c'est clair pour moi ça ne l'est pas du tout.
Mais ce que je retiens surtout dans la définition de ce mot c'est cette notion de résultat.
Donc si j'arrive à expliquer ce qu'est pour moi un résultat j'aurais... normalement une définition de ce qu'est pour moi la réussite.

Arrêtons nous un instant ! Si je vous demandais maintenant quels sont les résultats qui vous rendraient la vie heureuse. Dans 80 % des cas, et je m'en aperçois lors de mes séminaires, lorsque je pose cette question les gens savent surtout ce qu'il ne veulent pas.... Je ne veux pas me retrouver à la rue, je ne veux pas me retrouver sans le sous, je ne veux pas me retrouver seul, je ne veux pas être malheureux ou malheureuse en amour, je ne veux plus que l'on me prennent pour un moins que rien ect, ect...

Je leurs dis d'accord, mais que désirez vous pour que vous puissiez vous dire à vous même et à ceux qui vous entourent :
"j'ai réussi ma vie, je suis pleinement heureux ou heureuse"....
Pour certains ça commence comme ça : "Ben je voudrais devenir riche", d'accord ...
en leur tirant les vers du nez... riche comment ? ...
"ben avec plein d'argent, un compte bancaire bien garni ..."
Ok... mais c'est quoi plein d'argent.. combien ?
10 euros.... 1000 euros... 100 millions d'euros ?? ...
"Ben 100 millions d'euros ce serait bien".. D'accord ouff...;

Que feriez-vous si vous aviez ces 100 millions d'euros ???..."Ben j'achèterais une grande maison, une belle voiture, j'aiderais financièrement tout ceux que j'aime....."

Donc si j'ai bien compris avec cette belle voiture et celle belle maison et ce beau partage vous vous estimeriez heureux de vivre ???!!... "Ben pas complètement" ... Alors qu'est ce qu'il vous faudrait en plus!!... "Ben en fait je ne sais pas..."

En réalité ces personnes veulent réussir [entendez être heureuse]. Elles éprouvent un réel besoin de se sentir heureuse, dans un état de bien être. En même temps elles ne savent pas ce qui les rendrait vraiment heureuses. Et j'insiste sur le "vraiment"... vraiment heureux ça veut dire que lorsque vous imaginez en possession de l'objet de vos rêves cela vous prends les tripes, vous en parlé avec les yeux qui brillent, vous n'êtes plus le même ou là même.

Il ne s'agit pas de dire une belle voiture me rendrait heureux, ou un compte en banque bien garnie ou une villa de plusieurs hectares au soleil. Tout cela Parce que la seul évocation du mot réussite déclenche LE cliché (maison, voiture, argent...)

Gagner beaucoup d'argent Ok ! mais tout cet argent pourquoi faire ? pourquoi 1 000, 10 000 , 100 000 € ou plus. Si ce n'est que par cupidité, vous serez très vite rattrapé par une souffrance comme la solitude, le mal-être, ou pire encore. Un vide intérieur que l'on rempli souvent par l'alcool, la drogue, le travail ou tout autre comportement d'addiction. Combien de personne très connue souffrent-t-elles encore intérieurement malgré une réussite sociale bien affichée, certaine finissent même par se suicider. Ce qui démontre bien que l'argent, la possession de biens ou tout autre cliché télévisé du bonheur ne sont pas toujours les véritable ambassadeur de votre réussite.

La réussite, le succès ca se désire d'abord avec le coeur et ca se construit avec la tête.

Si un objectif n'est pas en complet accord avec vous même, vos valeurs et votre identité vous serez un toujours dans une espèce de conflit intérieur qui peut causer de sérieux dégâts et avoir des conséquences irréversibles.

Alors quels objectifs choisir et comment les choisir ?

Il n'y a pas de réussite sans objectif, comme il n'y a pas de voyage sans destination. Si vous ne savez pas où vous voulez aller, comment saurez-vous que vous êtes arrivé ?...

Vous ne pouvez imaginez le nombre de personnes que je rencontre , et peut-être êtes vous comme elles, qui travaillent durement, chaque jour, 365 jours par an, (moins les 5 semaines de camping) pendant des dizaines d'années, souvent toute leur vie. Des gens qui se lèvent chaque matin pour payer ... des factures, payer le loyer, faire les courses et retourner se coucher....
Imaginez un instant la quantité d'énergie qu'il faut pour accepter cette condition. Mais c'est inhumain !. Qui sur cette terre est motivé par le simple fait de penser qu'il va payer une facture d'eau, de gaz, de téléphone ou d'électricité... Qui ? Pas moi en tout cas... Je crois qu'il faut autant d'énergie à accepter d'être pauvre que de vouloir réussir à s'enrichir.

La question vous est maintenant posé. Qu'est ce qui vous motive vraiment ? Qu'est ce qui vous stimule ? Qu'est ce qui génère en vous une émotion ?.... Réponse : un rêve. Avez-vous des rêves, une vision... Je ne sais plus qui a dit un jour "Une peuple sans vision, est un peuple qui meurt"... Je crois que c'est dans la bible... C'est ce rêve ou cette vision qui va vous donner l'intention (Acte de la volonté par lequel on détermine le but d'une action, le motif qui fait agir). Si vos désirs sont dépourvues de sentiments ils ne resteront qu'à l'état de pensée. Une simple pensée parmi les milliers que l'on émet chaque jour. Par contre si vos désirs sont accompagnés d'émotions, à ce moment là ils deviennent une intention. C'est cette intention qui vous donnera l'énergie nécessaire pour réaliser ce qui vous paraissait impossible auparavant.
Ces cette intention qui vous fournira la force intellectuelle, physique et émotionnelle suffisante pour réaliser vos rêves, vos ambitions et votre vision.

Maintenant prenez un stylo et de quoi écrire. Choisissez une musique dynamisante qui lorsque vous l'écoutez vous met dans un état presque second. Prenez le temps de bien choisir ce morceau. Dans mes séminaires je passe habituellement la chanson de JJ Goldman "J'irais au bout de mes rêves". Lancer la musique et mettez vous à bouger dans tous les sens, agitez vos bras, votre tête, sautez... fermez les yeux et danser jusqu'a vous enivrez. Jusqu'a ressentir vraiment cette sensation de bien-être. Vous serez dans cette état optimal seulement si vous vous mettez en mouvement. Car c'est en bougeant que vous vous oxygénez l'organisme. Après avoir bien remué pendant au moins 5 minutes laissez la musique, et prenez votre bloc note et votre stylo.
Commencez à écrire tout ce que désirez. Imaginez qu'il est vous est impossible d'échouer et que vous viviez dans un monde d'abondance. C'est à dire que le fait de désirer ceci n'empêchera pas mon voisin de désirer la même chose.
L'important c'est de vraiment tout décrire. Ne décollez votre stylo qu'au bout de 10 minutes pas moins. Rejouez la musique si nécessaire.
Par exemple si vous voulez un maison , écrivez : "je veux une grande maison dans le sud de la france avec une piscine et un jardin". Ou "je pèse 55 kilos et je suis joyeuse". Ma société fait 500000 euros de CA... je vole au dessus des caraibes... Je suis le directeur de cette agence..."
Ecrivez en abrégé, ne tenez pas compte de l'orthographe, écrivez, écrivez et ne vous arrêtez pas.
Une seule chose évitez juste les "je veux gagner à l'euro million ou au tiercé"... ou des choses qui vont a l'encontre du respect de l'être humain... Les souhaits comme les gains de jeux sont ce que j'appelle un conflit d'intentions, c'est à dire que deux personnes ou plus ne peuvent pas gagner le même gros lot. Dans ces conflits d'intention votre motivation y sera annihiler.

Bravo, vous venez de faire le premier pas vers votre réussite personnelle, et de créer une intention créatrice de succès.

Si vous le désirez je peux vous aider à utiliser ces précieuses informations et mettre en place votre stratégie gagnante alors conservez bien ce que vous venez de noter.

Le Doute : Ce Poison De L'Esprit !

Je n'aurais jamais assez d'une vie pour lire tous les ouvrages de développement personnel et y trouver ma clé ; temps que je douterai.

J'aurais beau participer à tous les stages de succès, jamais je n'avancerai temps que je douterai.

A quoi servirons les plans et les stratégies de succès, si je continue à douter ?

Le doute : ce poison de l'esprit, qui est tant re-douté.
Sa force ? Il n'a pas besoin d'être absorber, il est déjà en nous. Il est gravé sur le revers de chacune de nos pensées.

Si vous vous dites ca y est c'est décidé : "Je crée mon entreprise",
le doute vous dira "Oui et que ce passera-t-il si tu échouais ?".
Et vous, en bon humain vous lui répondez : "Je n'aurais plus d'argent,
je perdrai mon logement, je n'aurais plus de travail et je finirai par mendier !"...

Voilà le mal est fait, il a réussi à vous détourner sur ce que vous re-doutez. Au lieu de regarder votre route, vous avez focalisé sur votre doute. Il vous a fait regarder le mur dans lequel, tout droit vous irez.

Le doute est un processus normal. il nous aide à réfléchir, à penser à toutes les éventualités, au risques d'une action, au pour et au contre d'une décision. Bien sûr il nous rappelle les expériences du passé mais il nous reste le choix d'approfondir nos pensées. Nous avons le pouvoir sur nos pensées, apprenez donc à les gérer.

Pour vaincre le doute :
1) Acceptez-le, accueillez-le et ne cherchez pas à le combattre, car n'oubliez pas : il fait partie de vous, ... il est vous !

2) Après avoir accepté (sincèrement) les conséquences d'un échecs et ce n'est pas ce qu'il y a de plus facile, imaginez les conséquences d'une réussite. Que ce passerait-t-il si vous réussissiez ? - "J'aurais plus
d'argent, je pourrais encore mieux apprécier ma liberté, j'aurais une plus grande estime de moi, etc..."

2) AGISSEZ - c'est le meilleur remède contre le doute ; l'action.
C'est en agissant que vous saurez si vous vous trompez. C'est en agissant que découvrirez de nouvelles opportunités, de nouveaux alliés.

Imaginez que vous conduisez sur une route de campagne en pleine nuit. Vos phares n'éclairant pas à plus de 30 mètres allez-vous vous arrêter et attendre le soleil se lever ? ... Voilà pourquoi certains réussissent et d'autres échouent. Audiard à écrit "Un intellectuel assis ira toujours moins loin qu'un imbécile qui marche !" - Je confirme !

3) Dernière étape : vérifiez puis ré-AGISSEZ ou ré-AJUSTEZ !

Atelier coaching : "Un Jour Pour Tout Changer"

Que feriez-vous si vous étiez convaincu de ne jamais échouer ?

Personnellement cela a été un énorme effort que de répondre à cette question.
Pourtant il ne m'a pas fallu grand chose pour m'autoriser enfin à réussir.

Lorsque j'eu ce déclic, cette étincelle intérieure, cette prise de conscience, ma vie n'a plus jamais été la même...

Elle m'appartient enfin !....

Il y a quelques années seulement j'étais toujours sans le sou, sans emploi, et mon banquier me harcelait. Je ne pouvais pas dire une phrase sans bafouiller à chaque mot. Quant à mes amours... je passe !

Un jour le destin à voulu que je m'arrête devant la couverture d'un livre "Pouvoir illimité" d'Anthony Robbins... Tout un programme,
j'ai tout lu...
et je l'ai rangé...

10 ans plus tard
j'ai tout relu...
j'ai tout appliqué
et tout à changé...

En moins de 5 ans je me suis marié, j'ai trouvé une situation, mes revenus ont doublés, mon banquier me harcèle toujours... (Pour me vendre ses services cette fois-ci ;)...).

J'ai des clients de grande notoriété, j'ai fait plusieurs plateaux télé, (Comme coach avec Jean-Luc Delarue) j'anime des séminaires en France et à l'étranger, j'interviens même pour le ministère de la justice.

Vous en saurez plus sur moi par ce lien :
http://www.koachingplus.com/coaching/index.php?id=35

C'est grâce à ces expériences, ces rencontres extraordinaires, que j'ai envie de partager ce savoir-faire avec vous.

C'est lors de cet atelier, d'un jour, que vous apprendrez :

* A détruire vos croyances limitantes et les remplacer par des croyances de succès
* A booster votre estime de soi et décupler votre confiance en vous
* A canaliser vos ressources les plus puissantes et les utiliser dans n'importe qu'elle situation de votre vie.
* A mettre en place une stratégie gagnante et réussir
* A vous fixer des objectifs clairs, cohérents et les atteindre.
* Un travail efficace sur votre mental vous permettra aussi d'effectuer les changements nécessaires pour devenir celui ou celle que vous avez toujours voulu être.
* Vous apprendrez les bases d'une communication gagnante réussie.
* Vous saurez gérer votre stress et vaincre vos peurs

Inscrivez-vous maintenant à cette journée exceptionnelle.
http://www.koachingplus.com/coaching/index.php?id=22
** Limité à seulement 10 personnes - 130 euros/pers
** Samedi 24 octobre 2009 à Paris 15ième

Au plaisir de vous compter parmi nous
Aman Béjaoui
www.koachingplus.com

Histoire à partager !


Un saint homme tenait un jour une conversation avec Dieu ... Il lui dit :
-Seigneur, j'aimerais savoir comment est le paradis et comment est l'enfer ?
Dieu conduisit le saint homme vers deux portes. Il ouvrit l'une d'entre elles et permit ainsi au saint homme de regarder à l'intérieur. Au milieu de la pièce, il y avait une immense table ronde. Et, au milieu de la table, il y avait une grosse marmite contenant un ragoût à l'arôme délicieux. Le saint homme saliva d'envie. Les personnes assises autour de la table étaient maigres et livides.
Elles avaient, toutes, l'air affamé. Elles tenaient des cuillères aux très longs manches, attachés à leurs bras. Toutes pouvaient atteindre le plat de ragoût et remplir une cuillerée. Mais comme le manche de la cuillère était plus long que leurs bras, elles ne pouvaient ramener les cuillères à leur bouche.

Le saint homme frissonna à la vue de leur misère et de leurs souffrances.
Dieu lui dit : - Tu viens de voir l'enfer.
Tous deux se dirigèrent alors vers la seconde porte. Dieu l'ouvrit, et la scène que vit le saint homme était identique à la précédente. Il y avait la grande table ronde, la marmite de délicieux ragoût, qui fit encore saliver le saint homme.
Les personnes autour de la table étaient également équipées de cuillères aux longs manches. Mais, cette fois, les gens étaient bien nourris, replets, souriants et se
parlaient en riant.

Le saint homme dit à Dieu :
- Je ne comprends pas !
- Eh bien, c'est simple répondit Dieu à sa demande, c'est juste une question d'habileté. Ils ont appris à se nourrir les uns les autres, tandis que les gloutons et les égoïstes ne pensent qu'à eux-mêmes.
'L'enfer est souvent sur terre !!!" .....

Histoire à grandir debout !

Le musicien de rue était debout dans l'entrée de la station « Enfant Plaza » du métro de Washington DC. Il a commencé à jouer du violon. C'était un matin froid, en janvier dernier.

Il a joué durant quarante-cinq minutes. Pour commencer, la chaconne de la 2ème partita de Bach, puis l'Ave Maria de Schubert, du Manuel Ponce, du Massenet et à nouveau, du Bach.

A cette heure de pointe, vers 8h du matin, quelque mille personnes ont traversé ce couloir, pour la plupart en route vers leur travail.

Après trois minutes, un homme d'âge mûr a remarqué qu'un musicien jouait. Il a ralenti son pas, s'est arrêté quelques secondes puis a démarré en accélérant.

Une minute plus tard, le violoniste a reçu son premier dollar : en continuant droit devant, une femme lui a jeté l'argent dans son petit pot.

Peu après, un quidam s'est appuyé sur le mur d'en face pour l'écouter mais il a regardé sa montre et a recommencé à marcher. Il était clairement en retard.

Celui qui a marqué le plus d'attention fut un petit garçon qui devait avoir trois ans. Sa mère l'a tiré, pressé mais l'enfant s'est arrêté pour regarder le violoniste. Finalement sa mère l'a secoué et agrippé brutalement afin que l'enfant reprenne le pas. Toutefois, en marchant, il a gardé sa tête tournée vers le musicien.

Cette scène s'est répétée plusieurs fois avec d'autres enfants. Et les parents, sans exception, les ont forcés à bouger.

Durant les trois quarts d'heure de jeu du musicien, seules sept personnes se sont vraiment arrêtées pour l'écouter un temps. Une vingtaine environ lui a donné de l'argent tout en en continuant leur marche. Il a récolté 32 dollars.
Personne ne l'a remarqué quand il a eu fini de jouer. Personne n'a applaudi.

Sur plus de mille passants, seule une personne l'a reconnu.
Ce violoniste était Joshua Bell, actuellement un des meilleurs musiciens de la planète. Il a joué dans ce hall les partitions les plus difficiles jamais écrites, avec un Stradivarius valant 3,5 millions de dollars.

Deux jours avant de jouer dans le métro, sa prestation future au théâtre de Boston était « sold out » avec des prix avoisinant les 100 dollars la place.
C'est une histoire vraie. L'expérience a été organisée par le « Washington Post » dans le cadre d'une enquête sur la perception, les goûts et les priorités d'action des gens.

Les questions étaient : dans un environnement commun, à une heure inappropriée, pouvons-nous percevoir la beauté ? Nous arrêtons-nous pour l'apprécier ? Reconnaissons-nous le talent dans un contexte inattendu ?

Une des possibles conclusions de cette expérience pourrait être : si nous n'avons pas le temps pour nous arrêter et écouter un des meilleurs musiciens au monde, jouant pour nous gratuitement quelques-unes des plus belles partitions jamais composées, avec un violon Stradivarius valant 3,5 millions de dollars, à côté de combien d'autres choses passons-nous ?

Une personne veut vous rencontrer !

Peut-être pourriez-vous prendre quelques minutes pour vous et rien que pour vous ? Juste un instant pour vous poser et prendre plaisir à vous re-sentir ; à vous re-centrer !

Qu'en pensez-vous ?

En cette période particulière, constamment focalisé sur l'objectif, la réussite, l'échec, le faire, le ne pas faire, avoir, ne pas avoir, comment ceci, comment cela, pourquoi ceci, pourquoi cela.... et j'oubliais ... la crise !... quel constat pourrions-nous faire ?

Quel homme ou quelle femme sommes-nous aujourd'hui ? Que possédons nous ? Qui aimons-nous ? Qui nous aime ? En quoi croyons-nous ? Sommes nous heureux, sommes nous heureuses ? ...

Aujourd'hui comment voyons-nous l'avenir ?....

Peu importe ce en quoi vous croyez, peu importe ce qui ce passe actuellement dans votre vie, … il peu en être autrement !...
Si vous avez une hésitation à répondre à l'une de ces questions alors je vous propose de vivre le premier jour du reste de votre vie !....

Une journée hors du commun, une journée rien que pour vous, une journée pour découvrir votre véritable potentiel caché.

Et j'aurais le plaisir de vous présenter LA Personne qui vous aura conduite jusqu'à ce jour. Celle qui à fait de vous ce que vous êtes aujourd'hui. Celle que vous avez côtoyé pendant toutes ces années sans même le savoir.

Cette personne sera là, je vous l’assure, elle vous attend déjà et veux aussi vous connaître ; elle a beaucoup de choses à vous dire … un GRAND SECRET à vous révéler !

Pour plus d'informations sur cette journée vous pouvez déjà aller sur ce lien :
http://www.koachingplus.com/coaching/index.php?id=22

Amicalement
Aman Béjaoui

Un remède contre la morosité ambiante !

Appliquer le credo de l'optimiste


Je promets :

D'être fort au point que rien
ne puisse troubler ma sérénité d'esprit.

De parler de santé, de bonheur et de prospérité
à toute personne que je rencontrerai.

D'inculquer à mes amis la confiance en eux-mêmes.

De ne considérer que le bon côté des choses en véritable optimiste.

De ne songer qu'au mieux, de ne travailler
que pour le mieux et de n'espérer que le mieux.

De manifester autant d'enthousiasme
pour les succès des autres que pour les miens.

D'oublier les erreurs passées et de voir à faire mieux à l'avenir.

D'avoir toujours l'air joyeux et de sourire
à toute personne que je rencontrerai.

De consacrer tant de temps à m'améliorer moi-même
que je n'aurai pas le temps de critiquer les autres.

D'être trop bienveillant pour me tracasser,
trop noble pour m'irriter, trop fort pour craindre
et trop heureux pour me laisser troubler.

D'avoir une bonne opinion de moi-même et de la proclamer à la face du monde, non pas avec des mots, mais par de grandes actions.

De vivre en croyant fermement que le monde sera de mon côté tant que je vivrai conformément à ce qu'il y a de meilleur en moi.


[Le credo de l'optimiste a été publié pour la première fois en 1912 dans un ouvrage de Christian D. Larson "Your Forces and How to Use Them"]

Croyance meurtrière ou féconde ? A nous de choisir !

En 2002 le docteur Bruce Moseley (USA) a fait l'expérience de l'effet placebo en chirurgie. Sur deux groupes de patients souffrants d'arthrite il a procédé aux tests suivants. Pour le premier groupe il a effectuer les actes habituels de chirurgie. Pour le second groupe il a juste simuler une véritable opération (anesthésie, incision, rééducation). Le résultat a été bluffant car le second groupe s'est rétablie aussi bien et aussi vite que le premier.

Il existe également des exemples d'effet nocebot en médecine. Comme celui du docteur Robert Meador en 1974 qui avait diagnostiqué un cancer de l'œsophage incurable à son patient. Celui-ci mourut quelques semaines après, mais l'autopsie n'a révélé aucun cancer, juste quelques tâches sur le foie et les poumons ne pouvant pas causer la mort. Cette homme est donc mort avec le cancer et non à cause du cancer.

Ces deux exemples peuvent nous faire croire que nous n'avons aucun pouvoir sur nous même si nous acceptons les programmes de notre entourage. Malheureusement nous pouvons tous en être victime de la part de médecins, d'enseignants, de médias ou de politiques. Notre physiologie toute entière s'adapte à nos croyances. En fonction de cette croyance le corps apportera toujours une réponse approprié. Les cellules d'une communauté cellulaire obéissent toujours à la voix communautaire, même si celle-ci réclame l'autodestruction.

Notre biochimie, répondra à nos croyance de deux façons ; soit par un processus de croissance, soit par un processus de défense. Elle ne peut en aucun cas faire les deux à la fois c'est soi l'un, soit l'autre.

L'ADN ne décide pas de notre destin.

Notre esprit possède un pouvoir immense, celui de choisir la manière d'interpréter son environnement. Pour réussir à maîtriser pleinement cette force il ne suffit pas d'avoir une connaissance absolu des faits et des lois naturelles qui nous régissent ; mais plutôt une grande connaissance de soi. C'est ce savoir qui nous confère un pouvoir total sur nous même et sur notre environnement. Malheureusement des millions de personnes dans ce monde vivent une existence limitée, non pas parce-qu'elles manquent de choix, mais parce-qu'elles sont convaincu de ne pas avoir la possibilité de choisir.

En 1953 la découvert de l'ADN n'a pas vraiment permis de renforcer la croyance que l'Homme possèdait un potentiel illimité, mais plutôt qu'il dépendait de ses propres gênes. Ce n'est pas l'ADN qui gouverne notre capital biologique mais bien l'environnement.
Un gêne n'est pas capable de s'activer tout seul, il a impérativement besoin d'un signal de son environnement. Cela veut dire aussi que les gênes (ADN) ne sont pas responsable de nos comportements. Malheureusement les scientifiques ont ignoré, ce point parce-que cette thèse ne concordait pas avec la théorie de Charles Darwin. Le darwinisme présentant l'évolution comme le résultat d'un combat pour la survit en opposition au lamarckisme désignant l'environnement comme étant la cause de l'évolution sur terre.

Le fait d'avoir donné autant d'importance aux gênes dans notre évolution à eu de un impact à différents niveaux. D'abord les fonds destinés à la science ont été mal investis. Et puis cela à donné une très mauvaise façon de concevoir la vie. Cette définition à mener des millions de gens à penser que leurs comportements actuels relèvent de l'hérédité. Par exemple une personne qui arrive toujours en retard dira simplement qu'elle ne peut rien y faire puisque c'est dans ses gênes. Une personne qui est toujours dépressive dira aussi qu'elle ne peut rien y faire, elle est naît comme cela.
Pourtant moins de 2% de la populations mondiale touchée par des maladies telles que le diabète, maladies cardiaques, ou cancer... a été causé par une seul gêne. Le reste du temps ces maladies sont imputable à l'interaction de nombreux facteurs génétiques et environnementaux. Si ces chiffres sont juste pour la maladie, ils le sont aussi pour nos mauvaises habitudes également.

Nous avons bien tendance à confondre la cause et la corrélation. Un gêne est en corrélation avec un comportement mais il n'en est pas la cause. Nous pourrions comparer cela à une clé de voiture. Une clé peut-elle provoquer le déclenchement d'un moteur ? Non, elle est en corrélation avec le démarrage ; c'est vous qui décidez ou non de tourner la clé. Si la clé pouvait être la cause du démarrage, il y a longtemps que votre voiture serait partie sans vous !...

"Lorsque le produit d'un gêne est nécessaire, il est activé par un signal de l'environnement et non par une propriété du gêne" [Frederick Nijhout - 1990].

Pour que notre organisme fonctionne bien il lui faut pas moins de cent-mille protéines. La protéine fait partie des quatre éléments vitaux d'une cellule à savoir le sucre, les graisses et l'ADN . On les appelle les très grandes molécules. La protéine en est la plus importante.
En regardant une protéine au microscope on s'apercevrait qu'elle ressemble à un serpent. Celui-ci serait composé de vingt perles liées entre-elles par une connexion. Ces perles représentent les acides aminés, chacune est chargée soit positivement soit négativement. Les charges identique se repoussent et les autres s'attirent, elles permettent à la protéine de prendre diverses formes. Chaque position obtenu aura un rôle spécifique dans le mécanisme organique de la cellule. (respiration, irrigation du système vasculaire, reproduction, etc...).
C'est donc le changement de la charge électromagnétique de la protéine qui provoquera le mouvement et générera le comportement de la cellule et non la codification de l'ADN.

Schéma de transmission de l'information selon la pensée newtonienne (ancien dogme) :
ADN ----> ARN (mémoire tampon de l'ADN) ---- > Protéine

Schéma de transmission de l'information selon la nouvelle science :
Environnement ----> Protéine régulatrice ---> ADN ----> ARN ---> Protéine

L'ancien schéma à également permis aux scientifique de penser que le gènôme humain était composé de cent vingt mille gênes alors qu'il n'en est composé que de vingt cinq mille pour cent cinquante milliard de cellules.

Au niveau de la cellule il existe deux sortes de protéines. Les protéines réceptrices qui se trouvent planté dans la membrane comme une antenne de télévision ou un diapason et les protéines effectrices qui se trouvent dans la cellule à recevoir les informations de l'environnement grâce à la protéine réceptrice.
Elles fonctionnent toutes les deux de paires en mode stimuli-réaction. La protéine réceptrice capte l'information envoyé par un signal de son environnement puis le transmet à la protéine effectrice. Cette dernière va prendre la forme la mieux adaptée en fonction du signal. Ce signal peut être d'ordre lumineux, sonore, électromagnétique (micro-onde, téléphone portable - [Tsong - 1989] .Cela peut être aussi un signal de la pensée ou celui d'une autre molécule physique (un médicament par exemple)
Le rôle de ces protéines c'est de stimuler ou d'énergiser l'ensemble de nos cellules.

Selon le signal de l'environnement, la réponse de la protéine peut être instantanée ou durer plus longtemps. Pour un signal énergétique (son, lumière, pensée) la vitesse est estimée à trois-cent mille kilomètre par seconde. Pour un signal physique (molécule chimique) la vitesse fait une chute vertigineuse pour atteindre le un kilomètre par seconde.

Malgré cela la médecine allopathique à bénéficier de tous les fonds d'investissements pour ses recherches mais pas les médecine énergétique. Pourquoi ? Parce-qu'il est plus facile de vendre des médicament que de l'énergie pour se soigner, tout simplement. Le tout étant chapeauter par les géants pharmaceutiques.

Jusqu'à la révélation d'Albert Einstein, le monde scientifique était fortement attaché à la physique newtonienne. Cette croyance disait que tout était matière et que le plus petit élément de la matière était l'atome. Mais depuis que l'on a découvert que l'atome pouvait être divisé en particules subatomiques et qu'en plus ces particules dégageaient de l'énergie comme des rayons X et de la radioactivité. En regardant de très près un atome on s'aperçoit que ce n'est qu'un tourbillon d'énergie donc vide de matière. Ce qui confirme la théorie que E=Mc² (Energie = matière à la puissance de la vitesse de la lumière). En réalité l'énergie et la matière ne font qu'un. Aujourd'hui la Science nous amène à penser que la matière possède un esprit ; alors qu'auparavant elle était complètement détaché de tout ce qui à trait au spirituel. L'Église, à l'époque de Copernic avait un tout autre pouvoir ...

[source : Dr Bruce Lipton "Biologie des croyances"]

Stage de développement personnel

Cette journée à pour but de vous emmener à la découverte de votre potentiel caché.

Grâce à des exercices pratiques, nos intervenants vous apprendrons à vous mettre dans un état de confiance absolue. Par cet état vous boosterez votre estime, vous intégrerez un véritable sentiment de victoire et vous éliminerez vos auto-sabotages.

C’est un véritable travail sur l’émotion qui vous permettra de briser vos croyances les plus destructrices que vous traînez depuis bien trop longtemps maintenant et qui vous empêcherons toujours de réaliser vos rêves.

C’est un processus que vous aurez créé vous-même pour vous-même. Cet apprentissage restera gravé à tout jamais dans votre mémoire, au plus profond de votre ADN. Vous constaterez par vous même que VOUS avez LE pouvoir de dépasser vos limites.

En une journée vous découvrirez ces puissantes stratégies qui font réussir dans la vie. Vous saurez les utiliser comme savent si bien le faire les plus grands leaders de ce monde, ces géants de l'entreprise et ces athlètes de haut niveau.
Vous utiliserez la puissance de votre subconscient et apprendrez à bâtir des relations exceptionnelles pour votre vie professionnelle et privée.

Mon ami Roland Talbot (ancien instructeur d'Aikido et formateur de stress-combat) viendra en personne vous présenter ses meilleurs outils pour gérer votre stress simplement et au quotidien.

Grâce à ces outils vous pourrez rapidement effectuer des changements radicaux dans votre vie. Cette réussite que vous désirez tant est à votre porte aujourd’hui...

n'ayez plus peur, ouvrez-lui maintenant ! ...

Plus d'infos sur www.koachingplus.com

Samedi 4 avril à Arcueil (94) à 2 mns de Paris
Tarifs :
Entreprises 180 € par personne
Particuliers 120 € par personne