Mon parcours pour devenir coach


Issue d'un milieu ouvrier, j'ai obtenu mon BAC en 1988 pour suivre une année de droit à la faculté de Dijon. Ensuite j'ai dû accepter de nombreux petits boulots tels que coursier, manutentionnaire, couvreur pour m'assurer un revenu minimum. La réussite n'était pas vraiment au rendez-vous. Très régulièrement convoqué par mon banquier, la chance était contre moi dans tous les domaines de la vie ; amour, argent, travail. Mes deux bras et mon courage ne suffisaient pas pour me garantir un avenir sérieux.


Un jour, en passant par hasard dans une librairie mon regard a été attiré par une expression. C'était le titre du best seller "Pouvoir illimité" d'Anthony Robbins. Moi qui ne lit jamais je ai acheté et lu ce livre. Immédiatement j'ai mis en pratique tout ce que j'ai pu apprendre de lui. Plus que tout au monde je voulais sortir de cette situation. j'ai senti que des choses changeaient en moi, je me transformais de l'intérieur, je ne réagissais plus de la même façon aux évènements de la vie, oui c'était ça... je venais de retrouver confiance en moi... Sans m'en rendre compte je venais d'apprendre à jouer de mes peurs...

Je réussis d'abord à me faire embaucher chez SINGER pour vendre des machines à coudre ; rapidement j'étais classé parmi les meilleurs vendeurs de la région et sur plusieurs mois d'affilés.

Chez Hachette grâce à la vente d'encyclopédies par le porte à porte, j'ai pu remettre à mon banquier un chèque d'un montant 27 000 francs pour un seul mois de salaire.

Toute cette énergie et cette confiance en moi me poussait à rechercher continuellement de nouveaux et vrais challenges, c'était devenu vital pour moi. Je quittais Hachette pour convoiter un poste de commercial dans une entreprise qui faisait de l'isolation. J'avais pris la ferme décision d'y être embauché. Mon premier entretien ne fut pas concluant on m'a même dit que je n'avais pas du tout le profile pour travailler dans ce secteur. Sans perdre de temps j'ai envoyé mon CV accompagné d'une lettre de motivation à toutes les succursales de France. Ma surprise fut grande en voyant les réponses qui affluaient, j'avais cette fois-ci le choix parmi plusieurs régions ; et c'était maintenant moi qui maitrisais la situation. Ceux qui n’avaient pas voulu de moi auparavant avaient tenté de me joindre mais j'ai opté pour une agence en Bretagne ou j'y fus engagé sur le champ.

J'avais tellement confiance moi que je démissionnais encore une fois pour réaliser un rêve d’enfant ; faire du spectacle. Après avoir réfléchi à la stratégie gagnante que j'allais suivre je fis l'acquisition d'une enceinte amplifiée qui faisait également lecteur de K7. Et immédiatement j'ai commencé à proposer du Karaoké.(C'était le véritable Karaoké - pas comme celui qui a les paroles qui défilent sur un écran ; mais un véritable pupitre avec les paroles sur papier. Pour vivre encore plus fort les véritable émotions et difficultés d'un interprète sur scène devant un public.- C'est l'argument que je déployais pour décrocher des contrats - Je me demande encore aujourd'hui comment j'ai pu vendre un truc pareil ;)). Très vite j'eus du succès, pourquoi ? Je ne le savais pas trop encore, en tous les cas c'était pas pour un lecteur de K7 amplifié ou les quelques paroles de chansons écrites sur un classeur plastifié que les établissement m'engageaient...

Je pu rapidement obtenir une bourse de 10 000 francs, argent avec lequel je fis l'acquisition d'une sono professionnelle. Je montais un tour de chants, quelques sketchs avec des imitations et je décidais de retourner en Bourgogne. Cette fois-ci La réussite était au rendez-vous, et tous mes contacts étaient très fructueux. J'étais demandé par toutes les discothèques de la régions ainsi que par les meilleurs restaurants, ou de prestigieuses soirées privées. Mes cachets s'élevaient jusqu'à des 6000 frs (une somme importante à l'époque pour ce type de prestation), certains de mes contrats avaient des durées de plusieurs mois parfois. J'ai même été invité à plusieurs plateaux télés (durant lesquels j'ai rencontré de nombreuses vedettes), puis j'ai animé une émission radio et j'ai même eu la chance d'être choisi pour faire la première partie d'Anne Roumanoff. Cette fois-ci je ne me produisait plus dans de tout petits café mais j'étais sur la scène d'un véritable théâtre de plus de 800 places. J'ai même été en tête d'affiche d'établissements qui m'avaient refusé l'entrée quelques années auparavant pour des raisons que je ne préfère pas évoquer ici. J'ai fait cela durant dix années consécutives.

Après cette période de succès j'ai choisi, une fois de plus, l'aventure en partant pour Paris, je ne voulais plus entendre parler de spectacle ou d'animation, je voulais voir ce que l'avenir voulait me réserver. Je cherchais un autre challenge, j'avais pris goût au défis.

Je suis entré chez France Télécom en tant que conseiller client intérimaire. A ce moment de ma vie je venais de terminer de lire le second ouvrage d'Anthony Robbins "L'éveil de votre puissance intérieure". Encore une fois en appliquant régulièrement les processus décrit je vis ma vie se transformer comme par magie.


D'abord je rencontrais ma femme. Exactement comme je la voyais grâce aux techniques de visualisation créatrices qui favorisent cette redoutable loi d'attraction. Je l'ai demandé en mariage seulement 2 jours après notre première rencontre ; elle m'a donné 2 merveilleux enfants et nous nous aimons aujourd'hui toujours autant malgré les nombreux obstacles que nous avons pu rencontrer.

Au niveau professionnel j'ai réussis à multiplier par 2 mon salaire en moins de 4 ans. Depuis les 2 ouvrages d'Anthony Robbins, je me suis pris de passion pour le développement humain et sa réussite personnel. J'ai lu des livres par dizaines. J'ai étudier les principes des plus grandes pointures dans le domaine du développement personnel. J'ai suivi les formations des plus grandes références mondiales, Anthony Robbins notamment pour ne citer que lui. J'avais soif de réussites...

Aujourd'hui j'ai décidé de relever un nouveau défi : celui de devenir coach numéro 1. En recherchant des partenaire pour ce défis, ce n'est pas du meilleur œil que je fus accueillis. On m'a même ris au nez lorsque j'ai parlé de mon challenge à un coach déjà en activité, surtout quand je lui ai dis qu'en 3 mois je voulais animer mon propre séminaire de motivation. Ici je n'ai pas tout à fait tenu mes engagements, car je suis arrivé, devant plus de quarante personnes, à mon premier séminaire 4 mois plus tard. La réponse de mes pairs devant ce résultat n'était pas vraiment des plus agréable pour moi, mais cela fait parti du business, mais pas de mes valeurs en tous cas. Car ce métier à vraiment du sens pour moi, qu'y a t-il de plus noble qu'apprendre à un homme à pêcher son propre poisson. Apporter ma contribuer à ceux qui en ont le plus besoin est devenu pour moi une mission que je mène avec la plus grande joie.

Ce sont 20 années d'expériences et de mise en application des meilleurs méthodes pour réussir, plusieurs dizaines d'ouvrages de références, les enseignements des formations les plus quottés au monde que je souhaite transmettre à tous ceux qui comme moi veulent donner un sens au mot réussir...

Non je ne roule pas au volent d’une Ferrari, je n’ai pas de yacht amarré à Saint-Tropez non plus, mais je réalise mes propres rêves, ceux devant lesquels je m’endors chaque soir,

Et vous quels sont les vôtres ?...